L’Aurore

© Marie-Hélène Fabra

huile sur toile – 210 x 220 cm – 2018

Le baiser

© Marie-Hélène Fabra

huile sur toile – 40 x 50 x 2 cm

Orphée sur le Styx

© Marie-Hélène Fabra
huile sur toile – 240 x 300 cm – 2018  – vue d’ensemble et détails
© Marie-Hélène Fabra

© Marie-Hélène Fabra

La forêt

Huile sur toile – 195 x 360 cm – 2018

Bâtard

© Marie-Hélène Fabra
© Marie-Hélène Fabra

Exposition collective à la cave à bananes sur une proposition de Vanessa Morrisset, Éric Angelot et moi-même, en Janvier 2017.

« Comment, quand on travaille dans le domaine artistique, contribuer à une réflexion sur la crise dans laquelle nous sommes plongés, globalement une crise de l’humanisme de la culture occidentale, si bien traduite par la question de Dominique Lestel À quoi sert l’homme , intitulant l’un de ses ouvrages récents ?

Depuis l’Antiquité grecque, l’homme se pense comme autonome par rapport à lanature — un « empire dans un empire » pour reprendre les termes de Spinoza — position l’autorisant à y puiser desressources à sa guise. Or, aujourd’hui, ce modèle aboutit à une impasse et s’avère catastrophique. La question est
évidemment philosophique, politique, écologique, sociologique. Mais comment la traiter de manière artistique?Comment y prendre part en tant qu’artistes ou théoriciensde l’art, d’une manière non secondaire, c’est-à-dire non illustrative — créer des images d’après une idée — ni uniquement militante — créer et s’engager par ailleurs ?

L’exposition Bâtard, organisée à trois, deux artistes et une théoricienne, est avant tout une démarche visant
à être artistiquement actif dans une situation où tout le monde doit être mis à contribution » Vanessa Morrisset 2017

Spares zonephores

Exposition — Moments Artistiques – Christian Aubert —Paris 2016